La feuille et le disque abrasif sont des produits dits essentiels au traitement de surface. Préparer un support pour le rendre net et lisse est indispensable pour obtenir un meilleur rendu, nous vous expliquons comment bien choisir son abrasif.

But de l’abrasif

Avant de peindre, de coller une surface quelle qu’elle soit (mur, meuble, objet), il est nécessaire de la préparer. Ceci afin que la peinture ou la colle adhère facilement à la surface traitée et que le rendu soit parfait. Pour ce faire, on utilise un abrasif qui va enlever toute aspérité. On appelle cela le polissage ou ponçage.

La feuille et les disques abrasifs sont aussi utilisés pour enlever la rouille et la peinture. C’est ce que l’on nomme le décapage.

Voir des idées de rénovation intérieure sur le site Nid Douillet.

Caractéristiques de l’abrasif

Photo disque abrasifL’abrasif est constitué d’une matière rigide ou souple, d’origine minérale ou synthétique, réduite en petits fragments collés sur un support semi-rigide à base de papier ou de toile. Le papier abrasif est utilisé pour lisser aussi bien des petites que des grandes surfaces.

En fonction du type de matériau à poncer ou décaper, on utilisera un abrasif naturel ou synthétique. Le silex, naturel, sera utilisé pour des bois bruts. Le corindon, combiné au stéarate de zinc, est anti-encrassant et conviendra au décapage de peintures ou vernis. Autre abrasif naturel, la toile émeri sera utilisée sur les surfaces courbes ou complexes, très ouvragées.

Les abrasifs synthétiques conviennent pour les ponçages intensifs car ils sont plus résistants. Il s’agit des corindons synthétiques, des alumineux à l’oxyde de zirconium, du carborundum (carbure de silicium).

La rugosité dépend de la composition et de la taille du grain : plus le numéro associé au grain est élevé, plus le grain est fin. Par exemple, un grain 240 est quatre fois plus fin qu’un grain 60. Un gros grain décapera mieux qu’un petit grain.

  • Extra gros (16 à 40) : on l’utilise sur les surfaces rugueuses et très encrassées, comportant des chocs et éraflures profondes.
  • Gros (50 à 60) : on l’utilise sur des surfaces moyennement éraflées ou tachées, principalement sur des vernis ou des peintures.
  • Moyen (80 à 100) : il convient aux surfaces délicates comme les meubles, et qui présentent peu d’imperfections.
  • Moyen-fin ou fin (120 à 150) : il s’utilise en ponçage de finition.
  • Fin ou très fin (180 à 240) : ce grainage convient parfaitement pour le ponçage final ou l’égrenage entre deux couches de peinture.
  • Extra-fin (280 à 400 et plus) : causant très peu de rayures, ce produit sera utilisé pour l’égrenage entre couches de vernis ou de laques brillantes.

Plus la surface sera rugueuse, plus les interventions seront nombreuses. On commencera par un ponçage grossier pour enlever les plus gros éléments, puis on continuera avec du papier abrasif de plus en plus fin, jusqu’à obtenir le rendu désiré.

Le format le plus courant est la feuille abrasive, qui existe en plusieurs tailles. Il s’emploie à la main ou avec une cale à poncer. Les rouleaux abrasifs sont destinés aux ponceuses tandis que les disques abrasifs équipent les meuleuses ou perceuses.

Les disques abrasifs

Photos différents disques abrasifsAdapté sur une meuleuse, le disque à poncer prédécoupé est la solution la plus pratique pour le ponçage, mais son choix nécessite de connaître précisément les caractéristiques de la machine.

Le choix du disque abrasif se fait en fonction de :

    • La forme du plateau ou de la ponceuse : rond, rectangulaire, carré, triangulaire ou ponceuse à bande
    • Les dimensions du plateau : diamètre, longueur x largeur, longueur entre pointes (triangle = delta)
    • Les perforations : non perforés, perforés, disposition des perforations
    • Le système d’accrochage : auto-agrippant, non agrippant
    • Le grain du papier de verre : gros, moyen, fin, très fin

Pour plus de détails sur les disques abrasifs, les meuleuses et les machines de ponçage, cliquez ici.