Chaque application implique des besoins spécifiques et la compréhension de ces besoins est cruciale pour choisir une imprimante 3D. L’impression 3D est un univers passionnant où vous découvrirez le plaisir de la création. Il est important de bien définir l’usage que vous souhaitez faire de votre imprimante 3D. Ainsi vous saurez comment choisir efficacement votre imprimante 3D pour bien débuter en impression 3D.

Les applications des pièces à imprimer

Les applications des pièces à imprimer, sont fondamentales pour définir votre besoin, en imprimante 3D. Les solutions d’impressions 3D complètent les méthodes de conception numérique, pour réduire les temps et les coûts de conception de nouveaux produits, produire plus rapidement et moins cher des petites séries, améliorer les échanges autour des projets, gagner des projets en présentant physiquement vos réalisations. Les imprimantes 3D sont le plus souvent utilisées pour : valider le design d’un nouveau concept (couleurs, formes, prise en main, l’ergonomie) ; valider les caractéristiques fonctionnelles du produit avant fabrication (emboitement, encombrement) ; présenter à un prospect ou client son projet et recueillir son avis et son accord, fabriquer des petites séries, ou fabriquer des pièces de fonderie, d’outillage ou de moule, Chaque technologie d’imprimantes 3D dispose d’un ou plusieurs types de matériaux associés. On ne peut donc pas imprimer avec n’importe quel matériau sur n’importe quelle machine. D’où l’importance d’avoir une bonne compréhension des applications visées et des caractéristiques des matériaux nécessaires ou souhaités. L’importance des propriétés des matériaux est fortement liée aux applications visées. Dans le cas de validation de Design (architecture, design industriel, packaging), les propriétés physiques auront moins d’importance que le coût ou la vitesse d’impression. A l’inverse, dans le cas de validation fonctionnelle, il sera essentiel que le matériau utilisé ait des propriétés similaires au matériau utilisé lors de la production finale. Pour imprimer des modèles dédiés à la fonderie, les matériaux utilisés devront être adaptés à la coulée et résister à des températures élevées.

Comment fonctionne une imprimante 3D ?

Il existe de nombreuses façons de matérialiser un objet en 3D à l’aide d’une machine, allez sur 3dindustries.fr/ pour en savoir plus.

La méthode la plus répandue et accessible, est le dépôt de fil ( FDM : Fused deposition modeling ) Une imprimante 3D FDM est un appareil qui imprime un objet en 3 dimensions à partir d’un filament de matière. Le filament passe dans un extrudeur où il est chauffé pour atteindre un état liquide ou semi-liquide. Ainsi montée en température, la matière est déposée par une buse qui se déplace pour dessiner l’objet. L’impression se fait couche par couche jusqu’à ce que l’objet prenne complètement forme. Il n’y a pas réellement de limite à l’impression 3D. Grâce à l’existence de nombreux matériaux et de nouvelles techniques d’impression, il est possible aujourd’hui de créer énormément de types d’objets différents. Comme l’impression 3D est en cours de développement, de nombreuses possibilités s’offrent à nous à l’avenir.

Impression 3D par frittage Laser sélectif (SLS)

Le frittage laser sélectif ou SLS (Selective Laser Sintering) est un procédé de fabrication additive par laquelle un laser vient chauffer et fusionner une poudre en un matériau solide basé sur un modèle 3D numérique. Le sls est l’une des premières techniques de fabrication additive, développée au milieu des années 80. La méthode a depuis été adaptée pour fonctionner avec une gamme de matériaux, y compris les plastiques, les métaux, le verre, la céramique et les différentes poudres de matériaux composites. Sa grande productivité, coût par pièce compétitif, ainsi que ses matériaux éprouvés font de cette technologie le choix idéal pour une large gamme d’applications, du prototypage fonctionnel à de petits volumes de production industrielle. Les progrès récents des machines, des matériaux et des logiciels ont rendu le SLS accessible à une plus grande gamme d’entreprises, et a démocratisé l’utilisation d’outils qui étaient auparavant limités à quelques entreprises opérant dans le domaine technologique. Aujourd’hui, ces technologies sont collectivement classées comme procédés de fabrication additive à fusion de lit de poudre au cours desquels l’énergie thermique fait fusionner de manière sélective des zones spécifiques d’un lit de poudre. Les deux principaux systèmes à fusion de lit de poudre disponibles aujourd’hui sont les systèmes utilisant le plastique, et les systèmes utilisant les métaux, connus sous le nom de frittage laser direct de métal (FLDM) ou la fusion sélective par laser (SLS). Jusqu’à récemment, ces deux types de systèmes avaient un coût et une complexité prohibitifs, ce qui a limité leur utilisation aux petites quantités de pièces personnalisées ou à valeur élevées, telles que les composants aéronautiques ou les appareils médicaux. On assiste à une vague d’innovations dans ce secteur dernièrement, et les technologies de SLS basées sur les matériaux plastiques sont sur le point de suivre le même chemin que d’autres technologies d’impression 3D,  et d’être adoptées par le grand public grâce a des systèmes plus compacts et abordables. Les imprimantes 3D SLS, utilisent un laser haute puissance pour faire fusionner de petites particules de poudre polymère. Pour plus de détails sur la technologie SLScliquez ici.

Les avantages de l’impression en 3D

Une imprimante 3D peut servir et faire plaisir à toute la famille tant les possibilités sont étendues. Avec une imprimante 3D, vous pourriez imprimer vous-même la pièce manquante d’un jouet, par exemple. Avec une imprimante 3D vous seriez capable d’imprimer vous-même les accessoires de la poupée préférée de votre enfant. Et il sera ravi lorsque vous lui proposerez de recréer les planètes du système solaire pour décorer le lustre de sa chambre à coucher. De même si vous souhaitez ajouter une touche d’originalité à votre décoration, rien ne vous empêche de créer vos propres poignées de porte, boutons de tiroirs, bougeoirs, vases, luminaires et autres éléments de décorations. Ces quelques exemples ne sont rien face à la pléthore de possibilités qui s’offrent à vous.